Les BRICS vont ouvrir un bureau en Centrafrique

La capitale de la Centrafrique accueillera très bientôt un bureau de l’alliance Brics. C’est du moins ce qu’il convient de retenir d’une annonce qui a été faite par la présidente russe de cette organisation qui regroupe les pays tels que le Brésil, la Russie, la Chine, l’Inde ainsi que l’Afrique du Sud. Cette annonce fait suite à une visite de plusieurs jours effectuée par la délégation en Centrafrique. A la faveur d’une cérémonie qui a eu lieu mercredi dernier et en présence de plusieurs ténors de l’alliance, la « médaille des projets stratégiques des Brics » a été décernée au président Touadéra.

A en croire les confidences qui ont été faites par la présidente russe Larissa Zelentsova, l’homme fort de Bangui veut faire de son pays une « locomotive pour l’avènement de l’Afrique ». Rappelons que quelques heures plus tôt, le président centrafricain avait reçu la délégation constituée de plusieurs personnes réputées proches de la Russie. Plusieurs projets de développement seront financés par l’organisation regroupant les économies émergentes telles que Brésil, la Russie, la Chine, l’Inde ainsi que l’Afrique du Sud.

Conflit avec la France?

Rappelons également que cette annonce intervient dans un contexte où la proximité de la Centrafrique avec la Russie est au cœur de beaucoup de polémiques depuis plusieurs mois. La présence du groupe de paramilitaires russes Wagner est fortement critiquée dans les capitales occidentales. Il y a quelques semaines, le chef de la diplomatie centrafricaine a notifié à son homologue français, la fin du décanat accordé au Haut représentant de la France auprès du chef de l’État centrafricain. Il s’agit d’un privilège qui confère au diplomate français le rang de doyen du corps diplomatique accrédité à Bangui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *